vendredi 14 décembre 2018

Restaurant Le Zandoli, (3 Îlets, Martinique) pas mal.

Entrée de l'hôtel Suite Villa, blog Délices à Paris.
Salle du restaurant le Zandoli aux 3 Îlets en Martinique, blog Délices à Paris.

Le restaurant Le Zandoli de l'hôtel Suite Villa propose depuis le 6 décembre une offre au déjeuner moins gastronomique et moins chère que le soir avec une cuisine entre bistrot et bistronomie, aux fourneaux on retrouve le chef Thibaut Robert qui est passé par l'établissement étoilé à l'hôtel d'Europe du chef Bruno d'Angelis, son souhait est de proposer un repas qui évoque des souvenirs d'enfance avec des produits locaux, cette adresse est supervisée par le chef étoilé Nicolas Magie de l'hôtel Saint James à Bordeaux. La décoration est moderne et la vue sur la baie des 3 Îlets est  vraiment sympathique. 

Salade de chatrou grillé parfum créole, blog Délices à Paris.

Devant la proposition d'une formule déjeuner je préfère commander à la carte les portions sont plus copieuses me signale t'on, l'entrée : salade de chatrou grillé (du poulpe) parfum créole (10 euros) me paraissait prometteuse, à la dégustation c'est une déception  le chatrou est une vraie chambre à air et je cherche encore la trace du grillé, sinon ça n'est pas infect la vinaigrette de type sauce chien sauve le tout et les petits serpentins que vous voyez sur la photo sont des chips à la farine de riz de type asiatique, disons que si le chatrou était tendre cela aurait fait un contraste intéressant.

Retour de pêche à la plancha, brunoise de légumes du moment au basilic sauce vierge.

En plat sur les quatre propositions je choisis le filet de thazard à la plancha, brunoise de légumes du moment au basilic sauce vierge (21 euros), la photo ne rend pas hommage à cette assiette au dressage soigné, le poisson est bien cuit dommage que la peau ne croustille pas, la sauce vierge est une idée simple mais bien vue, la brunoise aurait méritée quelques secondes de cuisson en moins pour être plus al dente mais je me régale c'est l'essentiel. 

Vacherin "minute" glace artisanale restaurant le Zandoli, blog Délices à Paris.

Comme dessert je prends le vacherin "minute" glace artisanale (7 euros), il est composé de glace à la fraise et de noix de coco d'un coulis de fruits rouges, de meringue, de framboises (hors saison) c'est délicieux mais pour chicaner un peu on aurait préférer que le chef utilise des produits locaux pour pousser sa démarche un peu plus loin.

Conclusion : c'est un restaurant honnête, 38 euros pour déjeuner dans un palace ça passe, me reste à tester la partie gastronomique du soir.

Prix du menu déjeuner : 2 plats : 28 euros, 3 plats : 35 euros, accords mets et vins : 12 euros pour 2 verres de vin (8cl) eau minèrale et café. 

Prix à la carte : de 34 à 54 euros.

Restaurant Le Zandoli à l'hôtel Suite Villa : Route du Fort d'Alet - Anse Mitan. 97229 Trois Îlets. Martinique. Tél : 0596 (0) 596 59 88 00. Fermé au déjeuner du lundi au mercredi, offre gastronomique le dimanche midi. Voir site.




mardi 13 novembre 2018

Fabrice Filin, (Fort de France, Martinique) un pâtissier engagé.

Fabrice Filin est un pâtissier martiniquais ancien disciple de Paul Bocuse et ancien du Jules Verne qui a participer au concours du meilleur ouvrier de France ou il atteindra la demi finale, il propose une offre qui valorise le patrimoine martiniquais et limite le taux de sucre ce qui peut convenir à un diabétique, il n'utilise par ailleurs  pas de beurre et utilise très peu d’œufs, au détriment du goût? C'est ce que nous allons voir.

Pâtisserie Fabrice Filin, blog Délices à Paris.
Carottage pâtisserie Fabrice Filin, blog Délices à Paris.

En nomber one le Pyé kako (cacaotier), en fan de chocolat je suis intransigeant sur sa qualité, là c'est le cas (chocolat Barry?) mais il manque de profondeur, la pâtisserie est composée d'un croustillant au riz soufflé, de grué de cacao, d'éclats de caramel, d'un crémeux chocolat noir équatorial et d'un glaçage au chocolat. Le croustillant au riz soufflé est un peu dur et est peu pratique à manger, le crémeux est un peu amer mais manque de caractère, c'est une pâtisserie fraîche pas trop cacaotée qui plaira au plus grand nombre, pour résumer c'est bon mais pas renversant.   

Pâtisserie Fabrice Filin, blog Délices à Paris.
Carottage pâtisserie Jou ouvé de Fabrice Filin, blog Délices à Paris.

Le Jou ouvé (le soleil se lève) est constitué d'un crémeux au chocolat et au café, il vraiment peu sucré, c'est également très frais mais il aurait été meilleur avec un café de meilleur qualité, même constat que pour la pâtisserie précédente c'est bon mais pas sensationnel.

Pâtisserie de Fabrice Filin, blog Délices à Paris.
Carottage pâtisserie Fabrice Filin, blog Délices à Paris.

Je garde le meilleur pour la fin avec le Tété dwet (à s'en lécher les doigts) conçu d'un glaçage chocolat sésame, de chocolat lacté, d'éclats de caramel et d'un crémeux mangue jasmin, il porte bien son nom, on touche au domaine de l'émotion avec cette oeuvre, on sent peu le jasmin mais le mélange avec la mangue forme un accord en or.

Conclusion : c'est une bonne pâtisserie, j'ai goûté aussi le Mi tché mwen praliné ( voilà mon coeur) qui est assez anecdotique on ne sent pas le praliné, tout n'est pas parfait mais c'est assurément  une des meilleures pâtisserie de Martinique avec des prix  qui sont raisonnables.

Prix du Pyé kako : 5, 10 euros.
Prix du Jou ouvé : 5 euros.
Prix du Tété dwet : 5 euros.

Fabrice Filin : Centre commercial le Rond Point. 97200 Fort de France. Tél : 06 96 23 24 64. Ouvert du lundi au samedi de 13 h  à 19 h.



vendredi 5 octobre 2018

Big Fernand (Ducos, Martinique).

Entrée de Big Fernand à Ducos, Martinique.
Intérieur Big Fernand à Ducos, Martinique.

Big Fernand tous les foodies connaissent et bien sachez qu'ils ont eu la bonne idée de s'installer le 16 juillet en Martinique une île qui commence à bouger niveau gastronomie. Pour ceux qui ne connaissent pas Big Fernand c'est le burger haut de gamme à la française avec des serveurs en bérets et chemises à carreaux, tout est fait maison et les produits sont sourcés.
Pour être suffisamment rassasié je prend la big formule (19 euros) avec  sur les 6 choix de burgers le Paulin à base de haut de cuisse de poulet mariné de tomme de Savoie au lait cru, d'aubergines grillées, d'oignons frits, d'estragon et de la sauce B B Fernand ainsi que des fernandines (leurs frites) avec comme boisson  un soda nommé l'Elixir parfum grenade et une glace au coco artisanale.

Intérieur du burger le Paulin de Big Fernand à Ducos en Martinique.

Big Fernand j'aimais déjà avant et ça n'a pas changé, buns de bonne qualité légèrement brioché, poulet avec ce qu'il faut de mâche, sauce aux accents asiatiques, c'est vraiment délicieux.

Frites de Big Fernand à Ducos en Martinique.

J'aime bien leur frites aussi dommage qu'elles soient molles ce jour là, le packaging en carton ça ne doit pas aider non plus.

Boisson formule Big Fernand.

La boisson est quelconque : peu sucrée ce qui est un bon point mais on ne sent pas du tout la grenade, peut être que les autres parfums sont mieux.

Dessert formule Big Fernand.

Pour mon dessert  je choisis  la glace coco artisanale de chez Passion Givrée elle est correcte encore une fois peu sucrée avec un peu de pulpe du fruit même si j'en ai déjà mangé de meilleures.

Le service est vraiment rapide et sympathique peut être un peu moins blagueur qu'à la Poissonnière à Paris.

Conclusion : le burger est toujours aussi bon mais je suis un peu déçu par le reste, la bonne question est ai je envie d'y retourner ? La réponse est oui ça reste plaisant et je suis prêt à leur donner une seconde chance.

Big Fernand : Centre commercial Génipa. 97224 Ducos, Martinique. Tél : 05 96 72 17 73. Ouvert du lundi au samedi de 11h30 à 20h. Voir site.

mardi 7 août 2018

Design Pastry de David Chambeau (Fort de France, Martinique).

David Chambeau est un pâtissier martiniquais qui veut démocratiser la haute pâtisserie sur son île, aux vues de la maigreur de l'offre on ne peut que saluer sa démarche, tout n'est pas parfait mais ça reste du haut niveau.

Pâtisserie Design Pastry par David Chambeau à Fort de France.
Carottage pâtisserie de Design Pastry par David Chambeau à Fort de France.

Première pâtisserie son kouign amann il sent bon le beurre est bien humide à coeur et est peu gras et peu sucré, c'est une réussite juste un petit bémol on aurait aimé qu'il soit caramélisé sur les contours pour être croustillant. 

Deuxième pâtisserie de Design Pastry par David Chambeau à Fort de France.

C'est la deuxième fois que je teste son éclair au chocolat il m'avait fait fort impression : racé, bien cacaoté, au chocolat de bonne qualité, il serait dans mon top 3 s'il n'avait ce soupçon de sucre en trop mais cette fois la dégustation est gâchée par un problème de fraîcheur et de stockage, dommage.

Troisième pâtisserie de Design Pastry par David Chambeau à Fort de France.
Carottage pâtisserie de Design Pastry par David Chambeau à Fort de France.

Pour finir sa tarte au citron revisitée, la pâte est bien croquante, le mélange crème d'amande et crème de citron est bien vu, encore une fois un peu trop sucré.

Conclusion : c'est une bonne pâtisserie même si elle est perfectible (façonnage des éclairs aléatoire) elle a le mérite de donner de la vie à la pâtisserie martiniquaise, j'ai goûté l'éclair à la vanille de Madagascar (correct mais pas dingue) et son entremet chocolat cacahuète (trop sucré), cela ne doit pas vous décourager pour vous y rendre en tout cas.

Prix du kouign amann : 2, 50 euros.
Prix de l'éclair au chocolat : 4, 90 euros.
Prix tarte au citron revisitée : 6, 10 euros.

Design Pastry. Centre commercial Cour Perrinon. 97200 Fort de France. Tél : 05 96 64 56 53.

jeudi 5 juillet 2018

Un déjeuner chez Alain Ducasse au Plaza Athénée (8 ème).

Entrée du Plaza Athénée.
Intérieur du restaurant Alain Ducasse au Plaza Athénée.

Selon le Gault et Millau Alain Ducasse est le Steve Jobs de la gastronomie ,après une expérience réussie au Meurice il fallait que je teste son adresse au Plaza Athénée soit le dernier trois étoiles que je n'avais pas fait sur Paris, un repas placé sous la bannière de la naturalité un concept qui privilégie les céréales et la pêche durable tout en réduisant les quantités de gras, de sucre et en préservant la planète. Le chef exécutif est Romain Meder, comme on ne change pas une équipe qui gagne je me tourne vers la formule déjeuner (210 euros) qui comprend un choix sur la carte sauf les produits à base de truffe blanche et de caviar.

Amuses bouches restaurant Alain Ducasse au Plaza Athénée.

Premier amuse bouche : des galettes aux céréales, elles sont peu salées mais je les ai trouvé trop sèches pour être vraiment délectables.

Amuses bouches restaurant Alain Ducasse au Plaza Athénée.

Ensuite deux mini tartes à la cire d'abeille et au pollen, c'est déjà plus réussi.

Amuse bouche restaurant Alain Ducasse au Plaza Athénée.

Le ballet des amuses bouches continue avec cette séquence à base de langues d'oursins, de céleri et de sar il me semble.

Amuse bouche restaurant Alain Ducasse au Plaza Athénée.

Pour finir avec les amuses bouches on me sert une sorte de houmous avec des œufs de saumon, assez plaisant.

Légumes racines du château de Versailles, fanes pillées, champignons.

L'entrée est exceptionnelle : légumes racines du château de Versailles, fanes pillées et champignons, il y a le croquant des légumes et le moelleux des champignons et cette sauce un peu acide et légèrement pimentée, c'est un grand plat.

Homard du Cotentin de Croix, côtes de poirée, luccins de mer.


Le plat : homard du Cotentin de Croix, côtes de poirée, luccins de mer me faisait saliver d’avance mais ce fût une déception, le homard est certes bien cuit avec des poirés ce légume qui fait penser à de l'endive qui est là presque confit, mais cette assiette ne décolle pas, trop simple,  une assiette que je verrai plus dans un deux étoiles.

Fromages restaurant Alain Ducasse au Plaza Athénée.

Comme je ne voulais pas du vin compris dans le menu j'ai demandé une assiette de fromage à la place, il y a du comté 44 mois d'affinage, du stilton bleu, du salers et de la tome de brebis du pays basque, ils sont bien affinés avec une mention pour le stilton et le comté.

Chocolat de notre manufacture, orge toastée, sorbet cacao single malt.


Pour le dessert  en tant que chocolat addict je ne pouvais pas ne pas choisir le chocolat de notre manufacture, orge toastée, sorbet cacao, single malt, encore une assiette grandiose on se croirait sur une banquise, un très grand dessert.

Chocolat de notre manufacture, riz soufflé, amarante et praliné.

Le festin continue avec du chocolat encore de la même manufacture au riz soufflé, amarante et praliné.

Baba au rhum, vanille de Tahiti.

Là je commence à être à la peine car c'est vraiment copieux, pourtant j'arrive à trouver une petite place pour le baba au rhum à la vanille de Tahiti, il est léger presque fruité avec une crème fouettée vraiment aérienne.    

Kiwi.

Pour finir un kiwi tranché qui n'a rien d’exceptionnel.

Conclusion : oui j'ai bien mangé mais à ce prix le coup du homard passe assez difficilement. Par contre le service est vraiment extra encore mieux que chez Guy Savoy  ça fait plaisir de voir du personnel qui aime son métier, c'est le meilleur service auquel j'ai eu le droit à présent, niveau luxe on est servi également, il y a les cloches en argent, les couverts en or pour le dessert. A noter que j'ai eu une remise de 30 euros pour ne pas avoir pris du vin ce qui fait une addition à 180 euros.

Du coup c'est une bonne adresse un peu cher mais j'ai déjà passer des meilleurs moments pour moins onéreux, donc pas de coup de cœur pour moi.

Prix du menu déjeuner : 210 euros avec deux verres de vin (seulement le jeudi et le vendredi).
Prix du menu jardin-marin : 395 euros pour trois plats en demi, fromage et dessert.
Prix à la carte : de 260 à 435 euros sans les vins.

Restaurant Alain Ducasse au Plaza Athénée : 25 avenue Montaigne. 75008 Paris. Tél : 01 58 00 22 43. Fermé le lundi, mardi, mercredi au déjeuner et le week-end toute la journée. Métro : Franklin D. Roosevelt. Voir site.

Vous aimerez aussi :