dimanche 27 juillet 2014

Les Déserteurs. (11 ème) Ont ils désertés leur cuisine ?

Néo bistrot Les Déserteurs  Paris 11 ème.

Néo bistrot Les Déserteurs Paris 11 ème.

Le blog Délices à Paris n'est pas un site qui cherche à présenter à tout prix les dernières nouveautés en termes gastronomiques, c'est un parti pris, je recherche plutôt des tables ou je serais content de mon repas, mais parfois il est bien bien de connaitre ce qui est dans l'air du temps et là je ne sais jamais trop sur ce que je vais tomber, car il a peu de récits.

Les Déserteurs est une table ouverte en avril par le second et le sommelier du restaurant le Sergent Recruteur respectivement Daniel Baratier et Alexandre Céret , ils pratiquent une cuisine de style néo bistrot avec des menu imposés midi et soir, ils faut dire que ça serait difficile autrement vu le nombre réduit du personnel, étant donné que l'on ne choisit pas autant dire  qu'il faut que ça soit réussit. Comme à mon habitude je me tourne vers la formule déjeuner comprenant entrée/plat/dessert  qui change tout les jours. La déco est de style scandinave c'est à dire assez brute avec ce jour là une forte proportion de gens du quartier avec quelques personnes seules, la salle est petite est peut contenir 25 personnes.

Boisson néo bistrot Les Déserteurs.

Tout commence avec une limonade faite maison à la fleur de sureau assez brute avec du caractère comme on dit, je n'ai pas trouvé ça spécialement goûteux mais ça désaltère, ça tombe bien il faisait très chaud ce jour là.

Entrée néo bistrot Les Déserteurs Paris 11 ème.

L'entrée est dans la même logique, une burrata au lait cru des Pouilles avec du melon, de la pastèque et une poudre aux olives noires du kalamata que l'on ne sent pas trop d'ailleurs, à vouloir faire trop minimaliste on tombe dans le simplisme, si l'on retire la poudre et le dressage n'importe qui aurait pu faire cette assiette.

Plat néo bistrot Les Déserteurs Paris 11 ème.

Arrive le plat qui dégage une odeur que je ne trouve pas spécialement agréable et qui se confirme en bouche, c'est peu savoureux, le thon est bon mais naturellement fade tout comme les haricots de Paimpol, le jus à base de moules manquent sérieusement de profondeur et donne l'impression que le cuisinier était fatigué et pressé d'être en vacances. 

Dessert néo bistrot Les Déserteurs Paris 11 ème.

La tarte aux abricots et fève de tonka était quand à elle extra, un vrai délice qui tend vers la perfection si ça n'est cette pâte détrempée et cette découpe qui serait peut être plus précise avec une meilleure cuisson, l'accord avec la glace à la fleur de sureau est fabuleux, un dessert merveilleux.

Ce que je pense de cette adresse ? C'est que la cuisine n'est pas vraiment aboutie, peut être parce qu'ils ont ouvert depuis peu, mais à ce prix ils doivent faire avec la concurrence d'un Septime dont je vous parle bientôt. Braisenville et le restaurant Paradis sont plus percutants et moins cher, alors oui les produits sont de qualité mais il manquent clairement une âme, le manque de prix d'ouverture ne me donne pas spécialement envie d'y retourner plus tard pour voir l'évolution.

Franchement le repas le plus décevant depuis longtemps.

Ce restaurant est dorénavant fermé. 

Prix du menu déjeuner : 28 euros, 35 avec verre de vin et café.

Prix du menu dégustation : 45 euros pour 4 plats et 60 pour 6 plats.

Restaurant les Déserteurs : 46 rue Trousseau.75011 Paris.Tél : 01 48 06 95 85. Fermé le dimanche, le lundi et mardi midi. Métro : Faidherbe - Chaligny. Voir leur facebook.



2 commentaires:

  1. Cela fait plusieurs articles de la même trempe que je lis sur cet endroit... Je crois que l'on va s'abstenir !!

    RépondreSupprimer
  2. A ce prix ça n'est pas les bonnes adresses qui manquent sur Paris ;)

    RépondreSupprimer

Vous aimerez aussi :